Cathy’s Book de Sean Stewart

Coucou les addictiens (c’est votre nouveau nom, à vous, mes lecteurs) !

C’est difficile de se dire qu’après deux mois de vacances à se lever à 9h qu’il va falloir se lever à 6h15 pour aller prendre le bus. Mais bon, c’est la vie et pour l’instant ce n’est pas la rentrée qui m’intéresse mais cette chronique.

Le livre :

Cathy’s Book de Jordan Weisman, Sean Stewart et Cathy Brigg

191 pages

Éditeur : Bayard Jeunesse

Collection : Littérature Div

ISBN-10 : 2747026752

ISBN-13 : 978-2747026758

Résumé :

Emma, je sait que cette histoire paraît dingue. Maman et toi, vous devez vous demander où je suis passée et quand je reviendrai. Voilà pourquoi je e laisse ce carnet au cas où il m’arriverait quelque chose et qu’on ne me revoie plus jamais.

Regarde bien tout ce qu’il y a là-dedans. Appelle les numéros de téléphone. Va sur les sites Internet.

Mais surtout pas un mot à personne, sauf si tu as envie de finir impliquée jusqu’au cou, comme moi.

Ne t’en fais pas, je m’en sortirai (enfin, j’espère). Après tout, c’est peut-être le début d’une nouvelle vie pour moi.

Ce qui est sûr, c’est que plus rien ne sera come avant.

Appelle-moi,

Bisous, Cathy.

Mon avis :

Ce livre m’a été conseillé par une amie qui adore lire autant que moi ! Elle avait déjà lu le deux premiers tomes quand elle m’en a parlé et vu que le concept me plaisait bien, j’ai commandé les deux premiers tomes.

Ce livre est juste classé dans la catégorie Jeunesse. L’histoire est bien pour les adolescents et même pour les un peu plus jeune. Il faut juste réussir à comprendre.

Le vocabulaire n’est pas vulgaire, lais parfois très familier.

Ce n’est pas pour ça qu’il n’est pas différent des autres livres.

En effet, il contient des preuves et des numéros de téléphone (que l’on peut appeler (même si je l’ai pas fait)). Ce qui fait que c’est un peu un livre interactif.

L’histoire se passe à San Francisco aux États-Unis.

Elle se déroule sur onze jours : du 30 janvier au 9 février. Pendant cette durée, il se passe vraiment, vraiment énormément de choses.

Première information sur le personnage principale : Cathy adoré dessiner. Et ce sont ses beaux dessins et croquis qui ornent le carnet du début à la fin. Le seul bémol, c’est que parfois, ils cachent certains mots, ce qui gêne la compréhension de la phrase.

C’est aussi une rebelle car elle préfère mettre sa vie en danger plutôt que d’aller au lycée.

Le deuxième personnage principal s’appelle Victor. Au début, il paraît très louche mais à la fin, on découvre qu’il est spécial et qu’il ne veut faire de mal à personne.

L’action est concentrée à la fin du roman et c’est à ce moment que j’ai un peu décroché.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de noms asiatiques. Vu qu’ils sont tous un peu bizarre et qu’ils se ressemblent tous, j’ai un peu confondu.

J’ai vraiment accroché à l’histoire au début mais pas à la fin.

Les preuves me coulaient dans ma lecture car je prenais le temps de tout lire.

Je vais quand même laisser une chance au deuxième tome.

Ma note : 7/10

Vendredi, la chronique sera sur le tome 1 de la saga Les effacés de Bertrand Puard. Je ne vous en dit pas plus.

À vendredi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s