La voleuse de livres de Markus Zusak

Coucou !

Déjà, je vous souhaite une bonne année ! J’espère que tous vos souhaits se réaliseront !

Je vais vous avouez que pour moi, elle commence très bien !

J’ai reçu mon tout premier Service Presse ! Ce sont deux livres de Aivy Frog que je vous chroniquerai début février.

J’ai aussi repris du service sur Instagram, que j’envahis de photos !

C’est tout pour ce deuxième jour de l’année mais c’est déjà pas mal !

Le livre :

Poche : 640 pages

Editeur : Pocket

Date de parution : 19 mars 2008

ISBN-13 : 978-2266175968

Résumé :

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue.

Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée.

Et-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre et qui a même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres…

Mon avis :

J’ai connu ce livre grâce à ma professeur d’histoire de l’année dernière qui nous l’a conseillé pour approfondir le sujet de la Seconde Guerre Mondiale. J’ai d’abord regardé le film (il y a un peu plus d’un an) et je l’ai tellement adoré que je me suis très rapidement procuré le livre. Sauf qu’il a pris la poussière dans ma bibliothèque et c’est grâce à une lecture commune sur Livraddict que je l’ai ressorti.

C’est un roman historique car il se déroule en pleine Seconde Guerre Mondiale et drame car la fin n’est pas toute joyeuse !

L’histoire se déroule à Molching, une ville imaginaire située en Allemagne. Je viens d’apprendre qu’elle était inventée grâce à Internet XD. Le récit commence en 1939 et se finit en 1943/1944 (je ne suis pas sûre).

Liesel Meminger est l’héroïne de ce roman. Elle est orpheline et est placée dans une famille d’accueil au tout début du roman.

Ses parents adoptifs sont Hans et Rosa Hubermann, de bons allemands qui n’adhère pas trop aux idées nazies.

Dès le départ, Hans prend Liesel sous son aile et c’est comme cela qu’ils vont se rapprocher. Quant à Rosa, elle a une façon bien à elle de montrer à Liesel qu’elle l’apprécie comme en lui donnant le surnom de Saumensch, qui n’est pas très affectif.

Liesel va se faire un seul ami de son âge et c’est le petit Rudy Steiner. Il est tout le temps là, même pour faire des bêtises !

Elle s’est aussi faite une autre amie, Ilsa Hermann, qui est la femme du maire. Grâce à elle, Liesel peut lire autant de livres qu’elle veut et elle vient même les voler.

Il y a aussi un dernier personnage dont je voudrais parler et il se prénomme Max Vanderburg. C’est un juif d’environ vingt-cinq ans que la famille Hubermann et c’est aussi un ami de Liesel. Leur rencontre va tout changer dans l’histoire et c’est juste magnifique !

Je n’ai pas vu les pages défilés malgré le style très particulier de l’auteur. Il a la manie de mettre des notes en gras en plein milieu du texte (mais ce n’est pas dérangeant).

C’est un chef d’oeuvre et surtout un énorme coup de coeur !

Ma note : 10/10

On se retrouve mercredi à peu près à la même heure pour une chronique sur L’âme du mal de Maxime Chattam !

Bonne soirée !

Publicités

2 réflexions sur “La voleuse de livres de Markus Zusak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s