Le baiser de l’ange, tome 1 d’Elizabeth Chandler

Coucou ! Je vous parle aujourd’hui d’un roman fantastique que peu de gens connaissent mais qui, je pense, devrait être lu.

Le livre : 

Le baiser de l’ange, tome 1 d’Elizabeth Chandler

256 pages

Éditeur : Livre de Poche Jeunesse

Collection : Livre de Poche Jeunesse

Date de parution : 12 octobre 2011

Langue : Français

ISBN-10 : 2013230079

ISBN-13 : 978-2013230070


Résumé : 

Ivy adore les anges. Elle collectionne les petites statuettes qui les représentent et croit profondément qu’ils l’accompagnent dans les moments difficiles de sa vie. Surtout depuis que sa mère s’est remariée. Avec le père de Grégory, ce garçon étrange qui met Ivy mal à l’aise. Heureusement, Tristan, le jeune homme le plus adulé du lycée est fou amoureux d’elle. Ivy partage ses sentiments, et le bonheur lui paraît de nouveau accessible. Mais bientôt, le destin les frappe violemment.

Mon avis :

J’ai découvert ce livre grâce à un autre que j’avais acheté sur une farfouille : Le Retour de l’ange (la saga qui suit celle du Baliser de l’ange). Ce n’est que quelques jours après que j’ai su qu’il y avait une saga avant et c’est ce qui m’a poussé à acheter ce livre !

Ce roman est classé dans la catégorie Jeunesse car les personnages principaux sont des adolescents et dans la catégorie fantastique car les anges sont très présents du début à la fin.

L’histoire se déroule dans une ville nommée Stonehill, aux États-Unis. Quant à la date, on sait que ça se passe en juin et en juillet mais l’année n’est pas précisée.

Mon personnage préféré est Ivy, mais seulement durant la première moitié de l’histoire. Elle est très discrète au lycée et est très courageuse car elle a réussi à vaincre sa peur de l’eau en prenant des cours avec Tristan, le meilleur nageur de l’équipe du lycée.

Pendant la deuxième moitié, elle devient différente : elle n’a plus la foi en les anges ; son caractère change : elle s’énerve beaucoup plus et devient brutale alors qu’elle est d’un tempérament calme et elle repousse son petit frère Phillip qui cherche à l’aider.

J’ai remarqué que les premiers paragraphes du récit étaient en fait un voyage dans le futur car on les retrouve vers le milieu du récit.

L’auteure a su faire un livre triste et drôle à la fois.

Le passage le plus drôle qui me revient, c’est quand Ivy voit Tristan avec du céleri dans les oreilles et des crevettes dans le nez.

Le plus triste est quand Tristan croit qu’Ivy est morte alors que c’est lui qui l’est.

C’est une histoire simple, malgré les nombreux personnages présents, et qui se lit facilement. La fin donne vraiment envie de lire la suite !

Ma note : 9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s