Le théorème des Katherine de John Green

Coucou ! Je vous chronique un livre que j’ai emprunté en bibliothèque pour les vacances.

Le livre :

Le théorème des Katherine de John Green

283 pages

Editeur : Nathan

Collection : GRAND FORMAT DI

Date de parution : 2 janvier 2015

Langue : Français

ISBN-10 : 2092555715

ISBN-13 : 978-2092555712

Résumé :

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux.

Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine.

Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE.

Et dix-neuf fois, il s’est fait larguer.

Acheter Le théorème des Katherine

Mon avis :

  • Pendant les vacances, j’avais pas envie de lire ce que j’avais dans ma minuscule bibliothèque donc vu qu’au CDI, il y a des trucs pas mal, autant essayé.
  • C’est une vraie romance mais qui n’apparaît qu’à la toute fin. Avant on nous parle plutôt de coeur brisé par toutes les Katherine. Mais ce n’est pas pour autant que c’est un livre ennuyeux.
  • L’histoire se déroule aux Etats-Unis et en particulier à Gutshot, Tenessee. Au début, c’est à Chicago, mais une petite virée en voiture s’impose à cause d’une nouvelle Katherine !
  • Le premier truc, c’est que c’est un comble de sortir avec que des Katherine. Et toutes des briseuses de petits coeurs.

Colin Singleton, le personnage principal et largué par dix-neuf Katherine, est un surdoué un peu solitaire qui n’a qu’un seul ami, Hassan mais je parlerai de lui plus tard. Je suis désolée, mais quand on a le coeur brisé, on va pas faire une petite virée en bagnole.

Colin se fait un peu rejeter par les autres mais il adore les anagrammes. Il y en a plus d’une centaine dans le livre. L’inconvénient, c’est qu’il est obnubilé par sa petite personne et super fort en maths.

Hassan est le meilleur ami de Colin. Il peut être très agressif parfois mais autrement il est blagueur et se fiche de tous ses problèmes.

  • J’ai adoré la construction du livre avec plein de petites notes en bas de page. Il y a aussi beaucoup de schémas qui nous expliquent le Théorème que fait Colin. On apprend beaucoup de choses en lisant le livre (histoire, science, MATHEMATIQUES…).

C’est super drôle à certains moments.

Il y a juste un truc que j’ai pas compris, c’est la fin. Colin explique son théorème avec des milliers de schémas, des formules de maths interminables… mais j’ai quand même tout lu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s