Les chroniques de MMacKayla Lane de Karen Marie Moning

Coucou !

Vous allez bien ?

Il ne reste plus qu’une semaine de vacances ! Ça passe trop vite 😥 Je vais bien en profiter pour lire, regarder la télévision et aller voir mes cousines que je n’ai pas vu depuis super longtemps !

Je pense que vous vous en fichez un peu de ma vie donc je ne vous en veux pas si vous avez passé ce paragraphe pour lire la chronique 🙂

Le livre :

Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 : Fièvre Noire de Karen Marie Moning

413 pages

Éditeur : J’ai lu

Date de parution : 9 mars 2009

ISBN-10 : 2290013854

ISBN-13 : 978-2290013854

Résumé :

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n’essaie de me tuer, c’est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelques temps. Depuis la chute des murs qui séparait les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour… le sexe.

Au fait, je m’appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.

Mon avis :

J’ai emprunté ce livre à la médiathèque. La façon dont je l’ai choisi est assez simple. Je n’étais pas dans la médiathèque où je vais habituellement et c’était un des seuls livres qui me plaisait et qui n’était pas trop long, alors je l’ai pris.

Ce roman est classé dans plusieurs catégories différentes, ça dépend sur quel site on va voir. Sur la quatrième couverture, on nous dit que c’est de l’urban fantasy et sur Livraddict, on nous dit que c’est de la bit-lit.

Moi, je suis ce qu’il y a de noté sur le livre XD

C’est donc la première fois que je lis de l’urban fantasy.

L’histoire se passe à Ashford au tout début du récit puis l’héroïne va partir à Dublin en Irlande pour enquêter elle-même sur l’assassinat de sa soeur Alina.

Il n’y a aucun repère temporel.

L’héroïne se nomme MacKayla Lane mais je vais l’appeler Mac pour faire plus court.

Elle a 22 ans et est un peu la fille belle par excellence : cheveux blonds, forte poitrine, assez grande.

Quand sa sœur meurt, elle est vraiment dévastée mais elle va  vite se ressaisir.

Elle croit connaître par cœur sa grande soeur Alina mais elle se trompe sur tout la ligne !

Elle va rencontrer un homme du nom de Jéricho Barrons.

Au départ, il fait un peu peur dans sa façon de parler et d’agir, mais il va devenir plus cool après et va vraiment se détendre à la toute fin.

Il y a une chose qui m’a dérangé chez lui : il prend un peu Mac pour sa chienne (désolé pour ce vocabulaire vulgaire mais c’est la vérité). Quand il lui dit qu’il ne faut pas qu’elle mette une jupe mais une mini-jupe et un haut décolleté comme pas possible, il ne faut quand même pas abusé.

Tout au long du livre, il y a du vocabulaire spécifique à l’univers des Faës et les mots sont répertoriés à la fin dans un glossaire qui est bien utile.

On apprend beaucoup de choses sur Mac au milieu et à la fin du roman.

On nous laisse sur notre faim avec vraiment beaucoup de suspense et pas mal d’action.

La suite a vraiment l’air super donc j’espère que j’arriverai à la lire dans pas longtemps.

Ma note : 9/10

Mardi, vous aurez droit à deux articles : le bilan #5 et mes réceptions et achats d’octobre.

Bon week-end !

Publicités

Une réflexion sur “Les chroniques de MMacKayla Lane de Karen Marie Moning

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s