Qui es-tu Alaska ? de John Green

Coucou !

Je poste cet article avec un jour de retard parce que j’ai de très gros problèmes Internet depuis jeudi matin.

Le livre :

Poche : 416 pages

Editeur : Gallimard Jeunesse

Collection Pôle Fiction

Date de parution : 17 mars 2011

ISBN-13 : 978-2070695799

Résumé :

Miles Halter a seize ans mais n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante.

Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l’instant d’après…

Mon avis :

Si certains de vous me suivent sur Livraddict et que vous avez lu ma description, vous savez donc que je veux lire tous les livres de John Green. Sinon, si vous ne le saviez pas, et bah maintenant, c’est fait.

Ce roman fait partie des catégories jeunesse et drame. J’avoue que ce roman est très triste même s’il ne m’a pas fait versé de larmes.

L’histoire se déroule en Alabama, dans l’université où part le héros de l’histoire. L’histoire commence à la rentrée des classe et commence 129 jours avant. Vous devez vous demander avant quoi. Pour le savoir, il faut lire ce roman. C’est ce qui m’a permis de lire 250 pages en un seul jour parce que j’avais vraiment envie de savoir ce qu’il allait se passer à la fin du décompte des jours. Ce que j’avais imaginé c’est révélé vrai, mais je garde le secret pour ne pas spoiler ceux qui ne l’ont pas lu.

Notre héros se prénomme Miles Halter et il a seize ans. Il a donc décider de partir à l’université pour se séparer un peu de ses parents.

Là-bas, il va rencontrer Chip alias Le Colonel qui va devenir son meilleur ami. Ce garçon a une mémoire incroyable car il réussi à retenir tous les noms de pays avec leur capitale et leur nombre d’habitants.

Miles alias Le Gros va aussi rencontrer Alaska, une jeune fille drôle mais très lunatique !

Beaucoup d’éléments m’ont fait rire.

Le tout premier est le fait que Miles désobéit complètement à ses parents. Ils lui ont dit de ne pas fumer et de ne pas boire et il fait tout le contraire.

J’ai aussi adoré les moments où les élèves font des blagues énormes au proviseur de l’université.

Je crois que c’est le cinquième livre de Green que je lis et franchement, j’adore toujours autant !

Ma note : 9,5/10

On se retrouve mardi (ou mercredi s’il y a encore des problèmes) avec une chronique sur Aux délices des anges de Cathy Cassidy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s