Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2 de Ransom Riggs

Bonjour tout le monde !

Je suis sortie de ma mini panne de lecture et j’ai repris un rythme normal mais soutenu, donc il faut s’attendre à plus de chroniques que d’habitude.

Le livre :

Miss Peregrine 2

Broché

512 pages

Bayard Jeunesse

16,90 euros

resume

Dix enfants particuliers sont pourchassés par une armée de monstres.
Une seule personne pourrait les aider : Miss Peregrine ! Mais elle est prisonnière dans sa forme oiseau…
Les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n’ont plus qu’un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine.

mon-avis

Comme vous avez pu le lire dans ma dernière chronique qui parle de The Mortal Instruments, tome 1 de Cassandra Clare, j’ai eu une mini panne de lecture. J’en suis sortie rapidement, un peu grâce à ce livre mais surtout à ma lecture suivante qui est La vie et moi de Cecelia Ahern, mais là, je m’étale.

Dans ce second tome, les enfants particuliers cherche une Ombrune qui pourrait soigner Miss Peregrine. Pour cela, ils vont devoir affronter beaucoup de dangers, de Creux et d’Estres. Ils vont aussi faire de très belles rencontres avec d’autres enfants particuliers.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. Retrouver les personnages a été un vrai plaisir surtout qu’au départ, il y a une petite présentation de chaque enfant qui permet de se remémorer le premier tome. Par contre, ça a été le retour des images flippantes. Je les aimes bien, hein, mais elles sont un peu dérangeantes parfois.

Je l’ai largement préféré au tome un, car il y a beaucoup plus d’action maintenant que l’univers des Particuliers a été mis en place et ont profite beaucoup plus ! On découvre beaucoup d’autres boucles et Ombrunes et les Contes des Particuliers sont évoqués, ce qui m’a donné envie de lire ce petit hors-série qui a l’air très sympathique.

L’atmosphère du roman est assez pesante, car les enfants sont dans une course poursuite qui, on a l’impression, ne va jamais prendre fin.

Seul petit défaut de ce second tome, Miss Peregrine n’est presque pas présente. Quand je dis ça, je m’exprime mal. Elle est là, mais vu qu’elle est sous sa forme d’oiseau on a tendance à l’oublier quelques fois.

J’ai vraiment envie de finir cette trilogie même si je connais déjà la fin à cause du film, car quand je suis allée le voir, je n’était pas du tout au courant qu’ils avaient réuni les trois tomes dans un seul et unique film.

ma-note

8/10

Publicités