Inhumanitas de Marie-Béatrice Ledent

Le livre :

Inhumanitas

Broché

216 pages

Auto-édité

9,48 euros

resume

Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l’Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson.

Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu’elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu’où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ?

mon-avis

Ce roman m’a été envoyé par l’auteure elle-même et je l’a remercie grandement !

Dans ce petit livre, on suit l’histoire de de la famille Daniels. Le fils, Henry, est malade. Il est atteint d’une leucémie et le seul donneur de moelle qui est compatible est un dangereux violeur et assassin sauf qu’il ne veut plus faire de don.

Les parents d’Henry sont dévastés suite à cette nouvelle et vont tenter le tout pour le tout !

Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est les personnages.

Le petit Henry est très attachant et il est extrêmement fort vis-à-vis de sa maladie. C’est même lui qui console ses parents quand ils apprennent la terrible nouvelle qu’il n’y a aucun donneur compatible.

Le père, Eric, va alors faire ce qui lui semble le plus juste mais aussi le plus dangereux et insensé. Je ne dirais rien pour ne pas spoiler.

Du côté de la plume de l’autrice, Marie-Béatrice Ledent a une plume très fluide et qui se lit très facilement. Elle sait comment manipuler les mots pour rendre une course poursuite haletante.

Ce n’est pas un coup de coeur parce que je trouve que la réaction du père est un peu trop éxagérée mais je le conseille fortement surtout qu’il traite d’un sujet fort et qui me tient beaucoup à coeur.

ma-note

9,5/10

Publicités