Sunshine, tome 1 de Paige McKenzie

Le livre :

Sunshine

Broché

304 pages

Hachette

15 euros

resume

L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisit sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique… Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…

mon-avis

Ce roman faisait partie de ma Pile A Lire prioritaire (que je dois finir de lire avant le 31 décembre de cette année) et vu que j’étais en vacances en camping-car et que j’avais fini ma PAL du mois, je l’ai attaqué.

Nous suivons Sunshine, adolescente de seize ans depuis peu, à son déménagement. Désormais, elle habite dans une maison sordide et qui lui paraît hantée. La nuit, elle est réveillée par des bruits de pas et des chuchotements sauf que personne ne la croit, sauf Nolan, un de ses camarades en cours d’arts visuels.

Ayant eue beaucoup d’avis positifs sur ce livre, j’en attendais pas mal de lui, mais j’ai été comblée ! C’est un pur mélange de frissons et de surnaturel ! Je le déconseille toute fois aux âmes sensibles.

Le personnage de Sunshine est très attachant et assez drôle (surtout avec le rose qui envahit sa chambre). On peut facilement s’identifier à elle si l’on est différent de tout le monde (vêtements, habitudes…) et surtout parce qu’on aurait tous réagis de la même façon face à ses phénomènes ! On serait mort de trouille ! C’est ce qui m’a plu chez elle parce que ça la rend différente des autres héroïnes de romans young-adult. Elle n’est pas très courageuse et est très maladroite. Elle s’évanouit à la vue du sang et déteste les araignées. Tous ces petits détails la rendent encore plus réelle qu’elle ne l’est déjà.

Elle devient très vite amie avec Nolan car c’est le seul qui la comprends. C’est aussi un garçon qui sort de l’ordinaire de par sa coupe de cheveux et son style des années quatre-vingts.

L’univers de ce roman lui et bien particulier avec un vocabulaire qui lui est propre. Il se construit très rapidement et on est vite dans le vif de l’action.

En bref, c’est un très bon roman mais à ne surtout pas lire la nuit parce que sinon, je vous souhaite de bons cauchemars !

ma-note

9,5/10

Publicités