Aliénor, l’origine de toutes les haines d’Aurélien Grall

Le livre : 

Aliénor

Broché

295 pages

Auto-édité

12 euros

resume

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l’arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l’Académie Aliénor d’Aquitaine. Le pensionnat d’élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l’a vue naître. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu’elles sont promises à de plus beaucoup plus sombres desseins…

mon-avis

Je remercie l’auteur de m’avoir envoyé son roman !

Le résumé de ce roman m’a tout de suite fait penser à la saga Night School (que je n’ai toujours pas terminée) avec le pensionnat qui est pour l’élite mais en commençant le roman, je me suis rendue compte qu’il n’y avait aucun rapport !

Nous suivons Alexia, Jade et Clarisse pendant plusieurs années de leur vie, depuis leur début dans le pensionnat jusqu’à après, quand elles ont commencé les choses sérieuses.

Nos trois héroïnes sont des fillettes au début du roman et tout ce qu’on leur fait subir est juste horrible ! Ce sont surtout des épreuves sportives que même moi je ne réussirais pas (je suis sportive, mais il y a une limite quand même !). La directrice de l’école fait ça pour les endurcir mais c’est tellement cruel et voir les trois petites souffrir est vraiment horrible, j’avais mal pour elles !

Le roman est séparé en deux parties. Dans la première, nous suivons l’entraînement des trois filles et dans la deuxième, il y a beaucoup plus de politique et d’espionnage mais je ne peux malheureusement pas vous en dire plus au risque de vous spoiler. Ce que j’ai trouvé très bien, c’est que ces deux parties sont aussi bien l’une que l’autre et l’action est bien dosée parce que quand il se passe trop de choses d’un coup, on perd vite le fil.

Ce que j’ai trouvé intéressant, c’est que l’on ne voit pas la politique seulement en France mais dans les quatre coins du monde. D’ailleurs, on change beaucoup d’endroits dans la seconde partie mais je m’emmêlais un peu les pinceaux parce que chaque point de vue est assez court.

En bref, je conseille ce livre à tous les amateurs de politique et d’espionnage. L’action est très présente tout au long du roman et la fin est inatendue !

ma-note

8/10

Publicités